A propos

Qui suis-je ?

Je m’appelle Juliette Fievez, j’ai 22 ans et je vis sur Paris. 
J’ai un bachelor de Manager de Projet, en spécialisation Marketing. J’ai passé les trois dernières années de ma vie à étudier et expérimenter le webmarketing.  Freelance, j’ai eu l’occasion de travailler sur quelques projets, si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur mon portefolio.

J’ai beaucoup de chance d’avoir fait de ma passion, mon métier. Dans la vie de tous les jours, j’aime aussi regarder des séries, faire des photos (équipée de mon Canon EOS 800D), faire des visites culturelles, notamment dans les musées et les Châteaux.

La boîte à questions

A la fin de mon stage de première année, l’entreprise pour laquelle je travaillais m’a proposé de continuer l’aventure avec eux en freelance. J’aimais beaucoup mon travail, et j’avais envie de poursuivre ce que je faisais. Je me suis alors lancée dans la folle aventure du freelancing ! 

J’ai donc porté la double casquette, celle de l’étudiante et celle d’autoentrepreneuse. Cette expérience m’a appris à être polyvalente, à gérer mon temps et mon entreprise. 

Ma philosophie du travail repose sur trois axes : la transparence, la flexibilité et la créativité.

Selon moi, la transparence est indispensable à toute entreprise car c’est sur ce point que repose la confiance. Quoi qu’il arrive, qu’il y ai du retard, un problème, que la nouvelle soit bonne ou mauvaise, le client doit toujours être informé des activités de l’entreprise. 

La flexibilité, pour moi fait écho à l’adaptation,  chacun à le droit à une aide et un accompagnement personnalisé. Les clients n’ont pas tous les mêmes besoins, il est important de s’adapter, d’être compréhensif. C’est pourquoi je propose des solutions sur mesures adaptées à vos besoins.

Parce que nous sommes tous uniques, arrêtons de vouloir ressembler à tout le monde. La créativité, c’est affirmer qui nous sommes, c’est sortir du lot, c’est également de passer de la marque “inspiré de”, à la source d’inspiration. 

Je n’aime pas cette question souvent posée lors des entretiens d’embauches car personne n’est réellement honnête, et étrangement les candidats ont tous les mêmes qualités. Mais puisqu’il faut en choisir trois, je pense que les qualités qui me représentent le mieux, sont : organisée, compétitive, bon sens de l’écoute.

L’organisation pour moi, est plus qu’une qualité, c’est avant tout un besoin. Dans ma vie professionnelle et ma vie personnelle j’ai besoin de prévoir mes prochains rendez-vous, week-ends, à l’avance, de faire chaque semaine mes to do list. Une bonne organisation me permet alors de mieux gérer et anticiper les imprévus.

Joueuse et compétitive, j’aime le challenge, non seulement je dois atteindre mon objectif, mais je dois même faire mieux. 

Avoir le sens de l’écoute, c’est nécessaire dans le milieu professionnel, comme dans la vie personnelle, malheureusement beaucoup entendent, mais n’écoutent pas. L’écoute, est pourtant ce qui nous rend plus humain, ça nous permet avant tout de comprendre l’autre. Selon moi, si l’on écoute pas notre interlocuteur, on se dirige forcément dans la mauvaise direction.

Cette fois-ci, listons mes défauts. Encore une fois, c’est totalement subjectif, mais selon moi, mes défauts sont : la timidité, l’impatience, et la dépendance à mes petites habitudes.

Grande timide de nature, j’essaie de vaincre ma timidité. Elue présidente du BDE, j’ai été mené à discuter devant de nombreux étudiants, et lors des présentations de projets en amphithéâtre, je me portais volontaire, le travaille contre la timidité passe aussi par oser poser des questions lors des conférences. Je vois ainsi de l’amélioration dans mes actions.

Je fais partie de cette génération qui n’aime pas attendre, j’ai grandis avec internet, et comme le décrit très bien Simon Sinek, nous sommes la génération qui veut des résultats rapidement. J’essaie de prendre mon mal en patience, néanmoins j’apprécie la ponctualité.

On a tous nos petites habitudes, et je dois admettre que les miennes sont assez envahissantes. Par exemple, j’ai dû mal à faire une pause en pleine rédaction d’article, je déteste le retard c’est pourquoi il me faut toujours 15 minutes qu’avance, j’aime que tout soit en ordre, et rangé, etc.

J’aime beaucoup la citation de Xavier Dolan, « Tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais. ». C’est le reflet de ma philosophie, lorsque l’on souhaite quelque chose, il faut se donner les moyens de l’obtenir, certaines fois on échoue. Mais l’important est de persévérer jusqu’a là réussite de notre projet. 

Close Menu